Institut de Silfiac

Institut de Silfiac - Skol Uhel Silieg.

Institut pour un Développement Durable et Solidaire en Bretagne

On n’a jamais autant parlé de développement durable. En France l’organisation du Grenelle de l’environnement a suscité une médiatisation accrue et, dans la foulée, une prise en compte des enjeux, tantôt positive et sincèrement motivée, tantôt symbolique, voire clairement opportuniste de la part de certains acteurs socio-économiques et politiques.
On peut s’interroger sur la profondeur et la pérennité de cette prise de conscience, alors que se mêlent messages d’alerte, marketing « vert », conseils pratiques et nouvelles contraintes, tout ceci dans un contexte où les inégalités sociales s’accroissent. On peut même craindre qu’en découlent, dans l’opinion déboussolée, un certain scepticisme et une résignation collective.

C’est pour tenter de trouver ensemble les moyens de réagir positivement et efficacement à cette spirale, pour chercher à comprendre les divers blocages et résistances (politiques, économiques, psycho-sociologiques) au nécessaire changement de comportement, qu’un groupe de citoyens de Bretagne a décidé de créer « l’Institut de Silfiac/Skol-Uhel Silieg ».

Ces personnes qui agissent dans des collectivités publiques, des associations, des groupements de l’Economie sociale, ont en commun la volonté de redonner un sens plus authentique à la notion de « développement durable » souvent instrumentalisée, en plaçant l’humain, l’éthique et la solidarité au cœur des préoccupations et de l’action

Implanté au cœur de la Bretagne, dans une commune pionnière et dans un centre d’accueil en éco-construction, l’Institut de Silfiac/Skol-Uhel Silieg a pour objectif de donner l’occasion aux réseaux d’acteurs qui le souhaitent de mettre en commun leurs expériences et leurs réflexions en matière de développement durable et solidaire, et de débattre dans le respect de leur spécificités et de leurs différences.

Il est bien évident que ce projet n’est pas destiné à se substituer aux structures qui agissent déjà sur le terrain de l’écologie, de la solidarité, de l’éducation populaire, et des différents aspects du développement durable… Mais il peut permettre de renforcer des synergies sans lesquelles nous avons peu de chance d’infléchir de manière significative les évolutions actuelles.
Juillet

Pistes de réflexions pour l’Institut de Silfiac-Skol Uhel Silieg

L’Institut de Silfiac-Skol Uhel Silieg pourra, par exemple, aborder des problématiques comme celles-ci :

Comment faire prendre conscience et faire réagir concrètement les citoyens alors que certains s’y emploient depuis longtemps, sans toujours obtenir le résultat escompté. Problème de pédagogie, problème de communication….? Où sont les blocages, et les leviers sur lesquels agir ?

Comment inciter à un autre mode de consommation (« consom’action ») et le rendre attractif sans que ce soit vécu comme une régression en cette période de chute du pouvoir d’achat? . Certains en appellent à la décroissance, d’autres à une autre croissance… La vague de communication autour du développement durable n’est-elle pas pour certains qu’un outil pour relancer dette croissance ?

La pauvreté est un frein au développement durable : les milieux populaires vivent souvent le développement durable comme un discours du dominant sur le dominé. Or, pour être durable, la société ne peut pas être à deux vitesses. Le développement durable doit être solidaire : pour que la démarche soit efficace. Comment faire pour permettre à tous d’y participer ?

Si le développement durable a été inscrit au programme de tous les partis (conviction… ou opportunisme), certains évacuent la question vers leurs « spécialistes » de la question sans toujours leur donner les moyens d’agir. Or le développement durable est une problématique globale qui ne peut être traitée à part. Par quels moyens peut on s’y engager, en mobilisant tous les acteurs et en les incitant à mieux articuler leurs politiques sur les territoires ?

La Bretagne est riche de sa diversité d’écosystèmes, de ses paysages, mais aussi de sa langue et de sa culture si intrinsèquement liées à la nature. Cette identité est un atout, les entreprises bretonnes l’ont compris et certaines la mettent à profit dans leur communication. C’est parfois légitime, car fruit d’un attachement sincère. Mais quand les pratiques de certaines d’entre elles –notamment agro-alimentaires- ne sont pas respectueuses de cet environnement privilégié et/ou des droits des hommes qui y vivent et travaillent, notre rôle est de dénoncer la récupération de l’ « affectif » breton et de convaincre les bretons qu’un autre mode de développement est possible, en Bretagne, comme ailleurs.

….et d’autres qui seront à définir avec les personnes qui souhaiteront participer à l’Institut …

Contact

Président de l'Institut : Jean-Luc DERRIEN
Président du comité scientifique de L'Institut : Jean-Claude PIERRE

rue des Résistants L. et Y. Bogard - 56480 SILFIAC
Tél. : 07 85 85 70 99
institutdesilfiac@orange.fr

Site internet de l'institut : www.institutdesilfiac.org

Inscription à la newsletter de l'Institut : ici

 

 

Sommaire